Achat de pharmacie : choisir un plan de financement adapté

Plan de financement

La pharmacie est un secteur en perpétuelle croissance depuis de nombreuses années. Cette évolution s’explique notamment par d’innombrables facteurs à savoir le dynamisme de l’industrie pharmaceutique, la hausse incessante des actions de dépistage et de prévention et le vieillissement de la population. Vous envisagez d’acheter une pharmacie, mais vous ne savez pas quel plan convient le mieux à votre besoin de financement ? Avant de vous précipiter dans le financement, prenez compte de quelques paramètres pour faciliter l’ouverture de votre pharmacie.

Zoom sur l’organisation du marché des pharmacies

D’après l’ordre provenant des pharmaciens, on recensait plus de 22 186 officines en 2010. Dans ce secteur en mutation, les officines de type traditionnel sont en baisse et les parapharmacies connaissent un certain regain. En ville, il n’existe que cinq personnes dans des officines. Leur stratégie  se fixe en effet sur le service rapide à un client de passage. D’après une statistique, le chiffre d’affaires dépasse le 760K€. Tandis qu’en zone rurale, ce service se penche particulièrement vers le conseil, et ce, pour des effectifs parfaitement réduits. De ce fait, le chiffre d’affaires est nettement inférieur à celui aperçu en ville. Les petites structures n’arrivent plus à se maintenir. Pour cause, le fait de rester rentable n’est certainement pas une mince affaire du fait des marges faibles et de l’amortissement des coûts. Pour jouer la concurrence, les professionnels choisissent de se tourner vers les segments porteurs tels que la diététique, les produits vétérinaires, l’homéopathie, l’audioprothèse et l’orthopédie.  Certains même se spécialisent en automédication. Cliquez ici pour de plus amples informations.

Les contraintes en vigueur pour ouvrir une pharmacie

De manière générale, un pharmacien doit obtenir un diplôme de docteur en pharmacie. Qui plus est, il doit avoir au moins 6 mois d’expérience en tant que pharmacien dans un établissement interne ayant pour structure de santé. Non seulement, cette profession exige des expériences et des diplômes, de l’apport personnel, mais également celle-ci requiert de la disponibilité. Mieux encore, ce professionnel doit réaliser des gardes en tout temps. En outre, pour pouvoir exercer ce type de travail, il faut obtenir une licence. A titre informatif, ce diplôme est délivré auprès de la préfecture juste après avoir consulté le Conseil Régional de L’ordre ainsi que la Direction Département des Affaires Sanitaires et Sociales. Pour que l’ouverture de la pharmacie ait lieu, le propriétaire doit effectuer une demande à déposer chez la DDASS, l’inspection Régionale de la Pharmacie, le préfet et le Conseil de l’Ordre. Après avoir déposé cette demande, le professionnel figure parmi les futurs pharmaciens dans une liste d’attente. L’installation varie selon le numerus clausus intégré en fonction du nombre d’habitants. Pour un chiffre d’affaires supérieur à 1 180 K€, le recrutement d’un pharmacien assistant est fortement obligatoire. Désormais, la loi a imposé des systèmes d’emprunt de marges proportionnelles. Trois marges s’offrent à vous selon le prix du médicament. A noter qu’il existe un taux TVA de 19,6% à payer aux produits pharmaceutiques. Ce taux est défini à 2,1% pour les produits remboursables et de 7% pour les médicaments non remboursables.

Financer une officine de pharmacie par le biais d’un crédit professionnel

Une panoplie de plan de financement s’offre à vous pour ouvrir une officine de pharmacie. Cependant, les créations sont relativement rares et vu que les coûts des investissements semblent onéreux, la plupart des professionnels se tournent vers le financement sous forme de SNC.  Parmi l’investissement amortissable, on notera les réapprovisionnements, la gestion des stocks et l’association avec l’assurance maladie ainsi que les mutuelles. Retenez également que l’aménagement du local fait partie des investissements à ne pas négliger. Selon la loi, toutes les installations sont renouvelables tous les cinq à six ans maximum.  Mais cela ne vous empêche de choisir l’autofinancement chez un banquier.

Comptabilité en ligne ; gain de temps et d’efforts
Comment se passe un contrat de franchise ?