Les formations en audit et contrôle de gestion :

audit

Envie d’entreprendre une carrière dans l’audit et le contrôle de gestion ? Plusieurs formations mènent à ces métiers, au carrefour entre le droit, la finance et le management. Mais quel master choisir ? Zoom sur les différentes options possibles.

Le master en finance à l’université

Aujourd’hui, les étudiants disposent de nombreuses options afin de se spécialiser en audit et contrôle de gestion. Pour ceux qui choisissent le cursus universitaire, plusieurs licences ouvrent les portes aux masters universitaires en finance. Parmi elles, les licences AES, économie et gestion, finance, comptabilité ou encore droit sont compatibles avec un master en audit et contrôle de gestion.

 

Pour intégrer un master en finance à l’université, la sélection se fait par entretien ou sur dossier. Avec peu de places en master, les étudiants choisis pour intégrer le master ont généralement un très bon profil.

 

Ainsi, pour se former en audit et contrôle de gestion et devenir gérant de portefeuille ou analyste crédit, le master en finance à l’université est vivement recommandé. L’avantage ? Le coût, bien moindre qu’au sein d’un établissement d’études supérieures privé. Le master permet également de se professionnaliser grâce à la réalisation d’un ou de plusieurs stages au cours du cursus. Certains parcours sont même réalisables par alternance, ce qui permet une réelle insertion dans le monde professionnel.

 

Reste à savoir, dès lors, quel master en finance choisir. Si le contenu des formations est relativement similaire, chaque master présente des spécificités. En règle générale, la première année de master est consacrée à la finance dans sa globalité, avec un accent mis sur la gestion des risques et des portefeuilles. Les disciplines enseignées sont la fiscalité, le droit, la comptabilité ou encore le contrôle de gestion. En deuxième année de master, l’étudiant se spécialise. À lui de choisir s’il préfère travailler dans les finances publiques, les finances d’entreprise, la banque ou encore la bourse.

Le master CCA (Comptabilité, contrôle et audit) ou le master CGAO (Contrôle de gestion et audit opérationnel)

Mais les masters ne sont pas l’apanage des universités. Aussi, on trouve de nombreux masters au sein des Instituts d’administration des entreprises (IAE). Aujourd’hui, la France compte environ une trentaine d’établissements de ce type. Le master le plus prisé dans un IAE ? Le cursus CCA : comptabilité, contrôle, audit. Ce master aide les étudiants à acquérir des notions essentielles en finance, droit et contrôle de gestion. Durant les deux années de master, les étudiants jonglent entre les cours et un ou plusieurs stages.

 

Les disciplines enseignées sont :

       Gestion juridique, fiscale et sociale ;

       Finance ;

       Management et contrôle de gestion ;

       Comptabilité et audit ;

       Management des systèmes d’information.

Ces 5 disciplines se retrouvent au concours du Diplôme supérieur de comptabilité et gestion (DSCG), permettant ainsi aux titulaires d’un master CCA d’obtenir ce diplôme via un système d’équivalences.

Concernant les conditions d’admission, le master CCA accueille principalement les étudiants titulaires d’un DUT GEA option comptable et finance ou PMO. La sélection s’opère sur dossier à la fin de la L3, avec une validation après des épreuves écrites et un oral d’admission. Bien que cela soit rare, si l’étudiant dispose d’un dossier irréprochable, une entrée directe en M1 est envisageable.

Après le master CCA, les IAE proposent également une formation qui aide à la spécialisation en audit et contrôle de gestion : le master CGAO (contrôle de gestion et audit organisationnel). Ce master forme des cadres à plusieurs métiers tels que contrôleur de gestion, auditeur interne et auditeur externe.

Le master ACG – Audit et contrôle de gestion

Le master ACG, tel que celui proposé à l’ICS-Bégué est une formation de choix pour toutes les personnes intéressées par le contrôle de gestion, l’audit, la comptabilité ou encore la finance.

En formation initiale ou par alternance, le master ACG propose un M1 commun aux masters finance et au master CCA. Les cours se concentrent autour de pôles majeurs : l’audit, le management, le contrôle de gestion et la comptabilité. C’est au cours de la deuxième année qu’intervient la spécialisation en audit et contrôle de gestion avec l’intégration de nouvelles disciplines : fusion-acquisition, ingénierie et communication financière, normes internationales, etc. Avec de solides connaissances en finance, comptabilité, audit et contrôle de gestion, les diplômés sont prêts à se lancer dans le monde professionnel dès la fin de leurs études.

Les masters en audit et contrôle de gestion proposés par les écoles de commerce

Mais les universités et les IAE ne sont pas les seuls à proposer des masters en audit et contrôle de gestion. Depuis plusieurs années, les écoles de commerce, de management et d’ingénieurs conçoivent des parcours en audit et contrôle de gestion. Actuellement, 34 écoles de management, en France, peuvent se targuer d’avoir un master en finance, contrôle de gestion ou audit à proposer aux étudiants.

 

De leur côté, les écoles d’ingénieurs se sont, elles aussi, mises au diapason. Les recruteurs apprécient tout particulièrement les profils hybrides, avec une appétence accrue pour les maths. Plusieurs MS, MSc ou MBA en audit et contrôle de gestion permettent d’acquérir des compétences précieuses dans ces domaines. 

Pourquoi se former en vente commerciale ?
Managers agiles : comment se former ?