Quel salaire net allez-vous vraiment obtenir ?

salaire net

Dans le domaine du travail salarié, la rémunération mensuelle perçue par chaque employé est appelée salaire net. Elle est obtenue à partir de la rémunération brute. Il est important de connaître tous les éléments qui composent le calcul de cette rémunération afin de pouvoir déterminer les déductions effectuées sur le revenu mensuel.

COMMENT LE REVENU NET EST-IL CALCULÉ ?

Pour calculer la rémunération nette, il est nécessaire de connaître la rémunération brute sur laquelle sont déduites les cotisations salariales, la contribution sociale générale (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Cette tâche est confiée à une équipe comptable, composée de certains membres de l’entreprise. Afin d’éviter toute erreur dans les chiffres, un logiciel spécial est mis à leur disposition. L’employeur est tenu de rendre compte à l’employé des montants et des cotisations déduits de cette rémunération brute. Pour ce faire, tous les montants doivent figurer sur la fiche de paie, ainsi que leur destination. Pour avoir une idée de cette rémunération, vous pouvez utiliser un logiciel de simulation en ligne. Ces logiciels sont conçus pour prendre en compte plusieurs éléments. Par exemple, un salarié porté pourra utiliser une simulation de salaire en portage salarial pour obtenir la rémunération brute mensuelle.

QUELS SONT LES TYPES DE RÉMUNÉRATION NETTE ?

Il existe deux grands types de rémunération nette : celle qui figure sur la fiche de paie et celle qui est utilisée pour l’impôt sur le revenu. Le premier est mieux connu sous le nom de revenu net à payer. Il est calculé en déduisant les cotisations de sécurité sociale du revenu brut. Il se distingue du second par le caractère non déductible des éléments ajoutés pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

QUELLES SONT LES CHARGES SOCIALES DÉDUITES ?

Les charges sociales sont réparties entre les charges sociales des employés et les charges sociales des employeurs. Ces charges sont principalement les cotisations de sécurité sociale de l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales URSSAF. Elles sont destinées à financer l’assurance-maladie et d’autres aides sociales. Ces financements peuvent être des aides au logement ou pour couvrir les risques professionnels. Les risques professionnels sont tous les accidents qui peuvent survenir lors de déplacements professionnels ou sur le lieu de travail. Ces cotisations sont également destinées à financer le régime des allocations familiales et la contribution sociale générale. Elles sont à la charge du salarié. D’autres cotisations sont versées à l’URSSAF pour permettre aux salariés d’être indemnisés en cas de chômage. Il s’agit des cotisations d’assurance chômage. la gestion des cotisations d’assurance chômage est assurée par l’Union nationale interprofessionnelle de l’emploi dans l’industrie et le commerce (UNEDIC). Cette association assure le paiement des prestations de chômage aux demandeurs. De même, les cotisations de retraite sont payées par le salarié afin d’assurer la retraite. Selon le statut du salarié, les cotisations de retraite sont versées afin de lui assurer un montant de retraite acceptable. Pour les cadres, les cotisations sont versées à l’Association générale des institutions de retraite des cadres (AGIRC) et à l’Association pour le régime complémentaire de retraite des salariés (ARRCO). Pour les non-cadres, elles sont versées à l’ARRCO. Une partie de ces cotisations de l’Argic-Arrco sont à la charge de l’employeur. Selon la taille de l’entreprise, elles sont payés mensuellement ou trimestriellement. Les cotisations pour l’assurance obligatoire de prévoyance ou de santé s’ajoutent aux fonds destinés à couvrir la sécurité sociale. 

Comment louer à la journée à Paris pour les professionnels ?
Jeunes dirigeants d’entreprises prometteurs : découvrir le profil de Paul Morlet