La simulation en portage salarial : évaluez votre rémunération

portage salarial

De nombreux freelancers sont exploités par leur société de portage à travers l’utilisation de frais cachés. Cependant, certains anciens salariés ont créé un label pour se protéger de ce type d’arnaques. En effet, le portage salarial simulation repose sur une structure juridique bien tangible indiquant ses conditions de travail. Toutefois, plusieurs questions pratiques concernant le salaire de ce système n’ont pas vraiment de réponses.

La simulation en portage salarial : l’évaluation de votre salaire !

Vous pouvez effectuer une simulation à partir de votre chiffre d’affaires ou de la rémunération nette visée. En général, la simulation en portage salarial vous indique votre rémunération nette en fonction de votre chiffre d’affaires, votre situation fiscale, vos charges professionnelles, votre mutuelle, vos heures supplémentaires et autres. Vous pouvez également faire une simulation en fonction du salaire net de votre choix. Ensuite, le simulateur estime le montant du chiffre d’affaires dont vous avez besoin pour atteindre cette rémunération. Dans la simulation de portage salarial, la société de portage salarial récupère la somme de la facture afin de vous la garder comme rémunération. Elle vous aide à résoudre les factures impayées. Au début, votre société de portage salarial vous recommande de contacter vos clients pour les informer que la prestation facturée est toujours impayée. Votre client a peut-être simplement oublié. Vous pouvez le lui rappeler par courrier ou par e-mail. Contrairement au statut de micro-entrepreneur, il n’y a pas de limite au chiffre d’affaires hors taxe en portage salarial. En revanche, la convention collective 2017 du portage salarial prévoit une rémunération minimale obligatoire pour les consultants travaillant en portage salarial. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consultez cette page

Comment fonctionne une simulation ?

Le simulateur estime réellement votre salaire net en temps réel. Et ce, sur la base d’un statut de salarié qui travaille à temps plein ou selon le nombre de jours ouvrés souhaités. Et c’est en fonction de vos paramètres, dès le début de la simulation (chiffre d’affaires prévisionnel, charges professionnelles prévisionnelles…), que nous appliquons les cotisations sociales salariales et patronales. Vous aurez une réponse claire et rapide de votre rémunération, mais aussi le détail des différentes charges prélevées. En effet, la rémunération minimale de base représente 70% du plafond de la sécurité sociale pour un porteur junior et 75% pour un porteur senior. Le contrat à durée déterminée peut durer jusqu’à 18 mois, renouvelable deux fois. Ce type de contrat est généralement recommandé pour les consultants dont les services sont occasionnels. C’est un contrat qui conduit au chômage. Le CDI en portage salarial est un contrat à durée indéterminée, mais pour une prestation inférieure à 36 mois. Il s’agit d’un contrat proposé au freelance bien fixé, pour des prestations de longue durée.

Les procédures à suivre pour faire une simulation !

Vous devez mettre de l’ordre dans les rouages pour établir votre taux journalier moyen et le nombre de jours de travail. Ensuite, votre chiffre d’affaires prévisionnel par mois apparaît automatiquement. Que faire après la simulation en portage salarial. Vous devez faire appel à des conseillers, si nécessaire, après avoir réalisé votre simulation d’honoraires en portage salarial. En effet, ces conseillers en simulation en portage salarial doivent être à l’écoute et peuvent vous orienter vers la meilleure solution de portage salarial. C’est aussi la plus adaptée à votre projet professionnel. Il est important de savoir que tous les freelances ne travaillent pas à temps plein. Cependant, il est nécessaire de prendre le taux journalier moyen et de le multiplier par le nombre de jours travaillés. Ceci afin de commencer à compter la rémunération nette à la fin du mois. Il existe une rémunération minimale pour démarrer un portage salarial.

Comment évaluer le prix facturé aux clients ?

Le taux journalier moyen ou TJM, est le coût du taux journalier défini par le salarié pour sa prestation. Cependant, compter sa rémunération ne consiste pas seulement à diviser son chiffre d’affaires au nombre de jours travaillés chaque mois. Afin de définir votre taux journalier moyen, vous devez d’abord faire une évaluation du prix du marché et vous y conformer pour trouver des services. Pour ce faire, vous devez consulter le réseau de professionnels partenaires et vous renseigner sur les plateformes de recherche de services. Et ce, afin de comparer les tarifs appliqués à des profils identiques au vôtre. Il est également nécessaire de se renseigner auprès de proches ayant les mêmes profils. Il faut savoir que votre rémunération nette correspond à un prix de 40 à 60% de votre chiffre d’affaires brut, après avoir déduit les différentes charges (cotisations sociales et commissions). Il est donc recommandé de négocier vos missions à un montant double du salaire attendu, afin d’atteindre la rémunération nette souhaitée. En effet, le montant négocié par jour de travail doit couvrir votre rémunération conventionnelle, la prospection client ainsi que les différents frais engagés par le salarié pour la croissance de son activité.

Comment louer à la journée à Paris pour les professionnels ?
Jeunes dirigeants d’entreprises prometteurs : découvrir le profil de Paul Morlet