Lancer sa carrière dans les systèmes d’information en bénéficiant d’un accompagnement adapté

systèmes d'information

Les systèmes d’information représentent une filière très convoitée du secteur informatique. Cet engouement puise ses raisons dans l’importance de ces dispositifs pour le bon fonctionnement et le développement des entreprises d’une part et du grand nombre de postes vacants dans ce domaine d’une autre. Ce qui nous amène à conclure qu’un diplôme est loin d’être suffisant pour assurer votre insertion professionnelle. Il faudra développer des stratégies d’apprentissage de pointe pour se forger une place dans cette sphère de privilégiés. Focus sur ces méthodes prouvées pour lancer votre carrière dans les systèmes d’information.

Enrichir la liste de ses qualifications

Avant-même de commencer à chercher un travail, essayez de vous interroger sur les limites de vos connaissances. Après tout, si vos dossiers de candidatures sont ignorés ou rejetés, c’est qu’ils présentent des défauts majeurs notamment au niveau des compétences. Pour devenir plus qualifié, un seul mot d’ordre : apprendre ! Vous ne parviendrez à améliorer vos connaissances qu’en vous inscrivant à une formation adaptée. Si vous en avez déjà suivi auparavant, bénéficier d’un apprentissage supplémentaire sera un atout de plus qui valorisera vos candidatures futures et vous permettra de vous démarquer des autres postulants.

Les technologies de l’information sont soumises à un processus très évolutif qui pousse ses spécialistes à se former continuellement pour ne pas être dépassé par les avancées des dispositifs informatiques. Si un programmeur comprend l’importance de ce parcours dynamique, commerciaux et marketeurs ignoreraient peut-être cette donnée. Ces derniers ont pourtant tout intérêt à s’inscrire à ces formations pour avoir une vision claire et moderne des outils numériques qu’on retrouve désormais dans toutes les tâches entrepreneuriales. En regardant de plus près, les « village de l’emploi avis», vous vous comprendrez comment des analystes, directeurs commerciaux et gestionnaires ont réussi à donner un coup de pouce, qui n’est pas des moindres, à leur carrière en suivant une formation dans cet établissement riche de ses 20 années d’expérience.

Construire un dossier de candidature stratégique

Intuitivement, les jeunes diplômés qui rencontrent des difficultés à trouver un emploi dans le secteur du numérique, se dirigent vers des parcours diplômants, souvent effectués à l’université, pensant ainsi enrichir leur CV et renforcer leur dossier de candidature. Cette perspective n’est pourtant pas la meilleure manière de considérer la situation.

En réalité, ces postulants doivent plutôt voir du côté des formations professionnelles axées sur les compétences. Force est de constater que les entrepreneurs accordent plus d’intérêt aux qualifications des nouveaux recrus qu’au diplômes. On peut comprendre pourquoi ils retiennent ce critère plutôt qu’un autre : pour leur développement, les entreprises ont besoin de savoir-faire non de savoir. Ce dernier est certes l’assise fondamentale de toute compétence pratique, mais elle ne peut être repérée, valorisée et mise au service des départements qu’à travers un sens opérationnel bien solide.

Le Village de l’emploi fait alors partie de ces établissements qui ont bien saisi la nécessité de développer un savoir-faire plutôt qu’un savoir dans le secteur informatique. Les adhérents sont pris en charge par des chefs d’entreprises brillants qui sont là pour leur communiquer ce qu’on attend d’eux dans le monde professionnel et comment atteindre cet objectif. La formation est composée de nombreux modules sous forme de l’ateliers où les activités de team building remplacement les cours magistraux dans structures académiques.

Devenir un expert grâce à l’expérience

Il y a l’informatique technique et l’informatique décisionnelle. La deuxième variante nécessite de l’expérience. En tant qu’informaticien, pour décrocher un poste avec des responsabilités et des décisions à prendre, il va falloir vous exercer autant que possible à des situations professionnelles véridiques : une réalité qui suscite le désespoir des demandeurs d’emploi. Si les recruteurs recherchent des informaticiens avec plus de 5 ans d’expérience, comment pouvons-nous contrer cette exigence ? Un candidat qui vient tout juste de sortir de l’université, a-t-il une chance de rivaliser avec des virtuoses de l’informatique qui ont, derrière aux, plusieurs années d’exercice dans ce secteur ? Le village de l’emploi a ainsi conçu une méthode avec des solutions orientées vers cette problématique essentielle du marché du travail.

Ici, le temps est la contrainte principale. Il n’y avait donc d’autre moyen que de proposer de courtes formations qui condensent les acquis obtenus au fil d’années d’expérience. L’apprentissage apparaît comme un parcours accéléré menant tout droit vers des compétences de taille dans les systèmes d’information. Les informations théoriques sont ainsi synthétisées afin de fournir aux adhérents les clés de ce domaine d’activité en allant droit au but. Une fois que les informations basiques sont assimilées, des simulations de projet professionnels sont entreprises sous la supervision de coachs hautement qualifiés. Vous comprenez maintenant comment cette formation peut vous aider à devenir un expert en peu de temps grâce à une expérience condensée mais efficiente.

Au-delà de la technique, l’importance des compétences comportementales

Savoir manipuler les système d’information est sans aucun doute une condition incontournable pour décrocher un emploi dans ce domaine. Cependant, les entrepreneurs cherchent, au-delà de candidats techniquement performants, des postulants avec des atouts relationnels. Leur expérience dans le business leur a clairement fait comprendre que pour avoir des perspectives d’avenir, un informaticien doit bénéficier de savoirs comportementaux sans lesquels il stagnera dans son poste initial. Même pour les technologies de l’information, être capable de bien communiquer est une qualité indispensable. Vous devez alors avoir une certaine aisance que ce soit à l’écrit qu’à l’oral.

Ces qualifications, vous pouvez en donner un avant-goût dans votre dossier de candidature mais aussi pendant l’entretien d’embauche. Si vous n’êtes pas un orateur né, n’ayez aucune crainte. Il s’agit d’une compétence qu’on peut acquérir avec un apprentissage solide et les directives de coachs chevronnés. Essayez d’y réfléchir plus en profondeur ! Votre aptitude à manipuler les logiciels de stockage des données et à distribuer les informations rassemblées aux instances concernées ne vous garantit pas un rapport fluide et efficace avec les clients. Parler le langage informatique des ordinateurs et logiciels ne fait pas de vous un manager ou un responsable talentueux.

Des qualifications managériales à développer

Ce n’est pas parce que vous venez de démarrer votre carrière que les offres d’emploi des postes managériaux ne vous concernent pas. Avec une bonne formation, vous avez toutes vos chances de dérocher un job à responsabilité dès le début. Comme évoqué précédemment, il vous faudra toutefois acquérir des compétences non-techniques que les recruteurs recherchent désespérément tant les candidatures les plus courantes en manquent. Pour devenir responsable en systèmes d’informations, vous devez être en mesure d’assurer la liaison entre les technologies numériques et l’entreprise.

De cette manière, vous sélectionnerez les outils qui seront intégrés dans la stratégie commerciale. Notez qu’un bon manager est celui qui sait faire preuve de sélectivité, de synthèse et de praticité dans ses décisions : un atout qu’on peut aussi acquérir. Ajoutez à cela que, pour vous démarquer des autres postulants, la facilité avec laquelle vous interagissez avec autrui est déterminante. Apprenez alors à diriger dans un climat d’échanges plutôt qu’avec autorité.

Jeunes dirigeants d’entreprises prometteurs : découvrir le profil de Paul Morlet
Comment se reconvertir dans les ressources humaines ?