Devenir franchisé Brioche Dorée

Brioche dorée

Brioche Dorée fait partie des plus grandes enseignes de restauration rapide en France. En effet, elle accueille aujourd’hui plus d’une centaine de cafés boulangeries franchisées dans l’hexagone. Avec ce style d’entrepreneuriat commercial, beaucoup veulent investir à ses côtés. Quels sont les apports nécessaires et qu’est-ce qu’ils gagnent en retour ?

Faire partie de la grande famille de Brioche dorée

Brioche Dorée fait partie du groupe Duff. Celui-ci connaît beaucoup de succès dans le monde de la restauration depuis plusieurs d’années. En effet, c’est cette notoriété qui a poussé la marque à partager sa réussite par l’intermédiaire des franchises. Aujourd’hui, la Brioche dorée compte plus de 443 de café boulangerie avec 60% de franchisés ! Cette démarche commerciale est un concept innovateur tant pour la maison que pour les futurs entrepreneurs. En effet, malgré un apport financier conséquent, l’affaire semble gagner d’avance. En fait, la marque s’assure qu’avec les valeurs fortes qu’elle cultive et l’expérience qu’elle a acquise, l’investissement pour être sa franchise est un placement sûr et fructueux sur le court et le long terme. Il y a quelques conditions à remplir pour pouvoir intégrer le groupe : elles ont été instaurées justement pour garder la place en tant que leader dans ce domaine.

Les apports nécessaires

Les mots d’ordre de la Brioche dorée dans l’exécution des tâches sont : fraîcheur, générosité et excellence. Reconnue pour sa restauration rapide, la maison propose aujourd’hui, le restaurant à emporter : ce concept permet aux consommateurs de déguster les bons petits plats fraîchement cuisinés, chez eux et avec sureté. En effet, la crise sanitaire actuelle a permis à l’enseigne de venir vers les clients par le biais des livraisons à domicile. Pour pouvoir profiter de ce concept innovateur et devenir un franchisé, l’investisseur doit avoir son apport financier. Et pour compléter le capital, il se peut qu’il fasse un emprunt : Brioche Dorée offre une assistance rapprochée dans toutes les démarches dans la réalisation du projet notamment dans l’appui du dossier bancaire. Bien entendu, il y aura aussi le droit d’entrée et les quelques redevances à payer. À cela s’ajoute le local : l’enseigne est très stricte concernant le sujet, car il s’agit de faire perpétuer la notoriété. Par exemple, il faut absolument implanter la franchise boulangerie et restaurant dans une ville avec plus de 40.000 habitants. Il faut également que le local soit assez grand pour accueillir une cuisine, un salon et une salle à manger c’est-à-dire entre 70 et 200 m2.

Les avantages

L’enseigne de la Brioche dorée attire plus de 50 % de Français et le chiffre ne cesse d’augmenter. Comment alors repérer une affaire fructueuse ? En jetant un coup d’œil à son chiffre d’affaires ! C’est ce que promet la puissante enseigne pour ses nouveaux investisseurs. À part le partage d’une longue et grande expérience et d’un brillant savoir-faire, le franchisé aura une garantie d’un futur succès. Une formation de sept semaines au minimum pour transmettre tout un principe : les mots d’ordre de service, les plats à la française tellement adorés, un service de qualité, la mise en place d’un environnement convivial et chaleureux, etc. Grâce à cela, les franchisés peuvent également servir le made in France dans leurs assiettes et réussir dans le monde de la restauration rapide. En effet, l’enseigne attache une importance particulière à l’innovation : cela se traduit par la proposition de nouveaux services comme les repas à emporter, ou des menus originaux toujours basés sur des produits de saison frais. Devenir franchisé Brioche Dorée c’est investir dans une affaire qui a connu un succès depuis une trentaine d’années. Cependant, la réussite dépend des deux entités concernées : d’un côté d’un investisseur plus que motivé par le résultat, et de l’autre par une enseigne qui compte perpétuer son nom pendant encore des années.

Jeunes dirigeants d’entreprises prometteurs : découvrir le profil de Paul Morlet
Comment se reconvertir dans les ressources humaines ?